La chicha est-elle dangereuse pour la santé ?

La consommation de la chicha a remplacé d’une façon ou d’une autre la prise de la cigarette. En effet, beaucoup pensent que fumer la chicha présente moins de risque que la cigarette compte tenu des produits et du dispositif utilisé. Cependant, bien que ce narguilé soit une substance moins dangereuse que la cigarette, elle présente de lourdes conséquences sur l’organisme humain.

Que savoir sur la chicha en général ?

Aussi appelée narguilé ou hooka, la chicha est une pipe à eau qui permet de fumer du tabac. Différente de la cigarette classique, la chicha, tout comme la cigarette électronique, constitue un moyen moderne de consommer des substances toxiques. Par ailleurs, l’envie de fumer est plus développée compte tenu de la facilité qu’offre le dispositif qui réunit plusieurs produits chimiques. Aussi, le hooka est un produit ayant un usage collectif et peut être utilisée à la maison pour consommer des substituts nicotiniques.

Chicha : quelles menaces pour l’organisme humain ?

Pour l’organisme humain, elle présente d’énormes dangers. En vrai, la chicha est un ensemble de produits nocifs dérivés du tabac. Les substances contenues dans les produits et la fumée sont les premières menaces pour la santé. Les maladies pulmonaires, cardiovasculaires et le cancer sont d’abord les premiers à se manifester. Le cancer de poumon, le cancer de la gorge, l’infarctus et les bronchopneumopathies sont d’autres dangers que courent les fumeurs de la chicha. Il est imprudent de vouloir minimiser les risques liés à cette consommation, car ils sont tout aussi élevés que ceux de la cigarette.

Parce que la chicha a un usage collectif, d’autres maladies comme la tuberculose et l’hépatite guettent les consommateurs de cette pratique liée au tabagisme. Par ailleurs, selon le ministère de la Santé, la prise de la chicha est un canal de propagation de certaines maladies causées par la salive. Ainsi, le tube utilisé par les fumeurs ensemble est le canal de partage de cette transmission de germes bactériens dans les organismes.

Enfin, la chicha est tout aussi toxique que la cigarette et ses dérivées. Les fumeuses et les fumeurs jeunes sont souvent conscients de ces dangers, mais continuent de fumer la chicha, car ils ont développé une addiction à sa consommation. Pour eux, fumer la chicha n’a pas de grand risque. De plus, ils ne sont pas prêts à opter pour un sevrage tabagique d’autant que la chicha est moins dangereuse selon eux et s’exposent aux maladies pulmonaires et à la bronchite dans leur situation de dépendance.

Quelques recommandations pour arrêter de fumer la chicha

La première des choses est d’opter pour un sevrage tabagique total en commençant par prendre en compte les risques liés à la chicha. Cela va passer par une déconstruction des idées selon laquelle la chicha serait moins dangereuse que la cigarette. Il ne sera donc pas question de diminuer votre dosage de substances toxiques, mais d’arrêter d’en consommer. Mieux, consulter un tabacologue pour vous aider à contrôler votre envie de fumer la chicha. Pour ceux qui fument régulièrement, adhérez aux programmes qui accompagnent dans le sevrage tabagique comme le CJC. Si vous ne pouvez plus abandonner la chicha, alors trouvez les bons moyens pour inhaler la fumée profondément et utilisez votre narguilé dans des lieux ventilés.